hypotheque
hypotheque
Calculatrice hypothèque
Calculateur de crédit Calculateur Hypothécaire
HypothèqueCrédit

$

%

années

%

$ par année

$ par année

Archives d’un auteur

Prêt hypothécaire : les questions que vous devriez vous posez

Taux fixe ou taux variable pour mon prêt ?

Qu’est-ce que le taux fixe ?

Lorsque vous choisissez un taux fixe ouvert, vous pouvez effectuer des remboursements anticipés et vous n’aurez pas de pénalités à payer. Il est idéal lorsque vous pensez éventuellement à vendre votre bien, a affirmé M. Vinet, analyste financier chez Option consommateurs.
On peut toujours essayer de négocier avec l’institution financière afin d’avoir un meilleur taux, ou pour qu’elle prenne en charge les frais de notaire. Pour cela, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence.
M. Nadeau, président et chef de la direction de l’OACIQ, quant à lui, affirme qu’il faut être prudent car dans ces cas-là, l’institution financière pourra faire payer une pénalité si le remboursement à lieu avant le terme.
Il est donc important de se renseigner auparavant.

Peut-on changer son taux variable en taux fixe ?

On peut décider de convertir son taux variable en un taux fixe pendant son terme.
M. Vinet dit que si les propriétaires changent leur taux variable en taux fixe, il se peut que celui-ci soit plus élevé que s’ils l’avaient choisi en début de terme. De plus, lorsque le taux monte, il se peut que vous ayez moins de capital à payer mais plus d’intérêt. Si le taux devient élevé et que votre paiement ne suffit plus à couvrir le montant à rembourser, l’institution financière augmentera votre versement.

A qui doit-on s’adresser pour un prêt hypothécaire ?

Lorsque vous souhaitez obtenir un prêt hypothécaire, vous pouvez faire appel à un courtier hypothécaire.
M. Vinet conseille toutefois de se renseigner auprès des autres institutions financières afin que vous puissiez comparer. En effet, il n’est pas garanti que le courtier que vous aurez choisi offre le taux le plus intéressant qu’il y ait sur le marché.
Pour vérifier la fiabilité d’un courtier, consultez le site de l’OACIQ.

Combien va me coûter une remise en argent ?

Une remise en argent est souvent offerte, mais comme l’a affirmé M. Vinet, le consommateur paiera sa remise en argent sous forme de taux plus élevé, donc il vous faudra payer plus d’intérêt. Le fait d’avoir un taux élevé compensera le montant de la remise en argent.
Sur le site de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, vous trouverez toutes les questions que vous vous posez sur le prêt hypothécaire.

Prévoir son budget lors de l’achat d’une propriété

Prévoir son budget lors de l’achat d’une propriété

Lorsque l’on achète une maison ou un appartement, il est important de calculer tous les frais que l’on va  avoir. L’achat d’un bien n’est généralement pas dans un but de la revendre dans 2 ou 3 ans, parce que vous n’y arrivez pas financièrement.

Ce dont il faut tenir compte

Lorsque l’on veut acheter un bien, il faut être sûr de pouvoir assurer son remboursement en tenant compte de tous les frais que vous devrez débourser en tant que propriétaire. Doivent rentrer en compte les frais d’électricité, d’eau et de chauffage, mais aussi l’assurance habitation, l’impôt foncier, l’entretien de la maison « de 1 à 3 % de la valeur de la propriété », les travaux, la mensualité hypothécaire.

La façon la plus sure d’être certain de pouvoir assurer ses frais, c’est de les comptabiliser dans vos dépenses actuelles. Vous aurez ainsi une idée de votre capacité budgétaire.

Pourquoi calculer le ratio ABD (Amortissement Brut de la Dette) ?

Lors de l’achat d’un bien, votre préteur hypothécaire va vérifier votre capacité de remboursement.

Ce ratio permet aux institutions financières de limiter les risques. Certains s’en sortiront avec un ratio de 28 ou 29 %, mais 25 ou 26 % serait l’idéal pour la plupart des futurs propriétaires. En fonction de leur budget, d’autres ne pourront pas dépasser 20%, a affirmé Marie Hélène Legault, responsable des cours d’accès à la propriété à l’ACEF de l’Est de Montréal.

Quelle durée d’amortissement choisir ?

On a tendance à choisir une période d’amortissement longue car les mensualités sont moins élevées. Mais il faut tenir compte que les intérêts sont plus élevés. La SCHL et Genworth Financial augmente de 0,2%  leurs primes d’assurance du prêt hypothécaire pour un amortissement sur 30 ans.

Profitez du RAP

Le RAP (Régime d’accession à la propriété) est très souvent utilisé pour réduire l’emprunt hypothécaire. Mais il faut prendre en considération  son remboursement dans son budget prévisionnel. En effet, un an plus tard vous devrez commencer à rembourser 1/15e du montant du retrait.

Par incapacité financière, 35% des personnes qui ont fait un retrait RAP ne procède pas aux remboursements, a affirmé Marie Hélène Legault.

Il est donc très important de bien calculer son budget avant l’achat de votre bien pour éviter d’avoir des surprises, que ce soit les montants des frais prévisionnels, le choix du terme de l’amortissement, le taux variable, le RAP….

 

Les taux d’intérêts en vigueur | mai 2012

Découvrez notre tableau comparatif afin d’étudier les taux d’intérêts hypothécaires dans les différentes institutions. Nous ajustons les taux une fois par mois afin qu’ils reflètent le plus possible la réalité du marché.

Terme :

Taux d’intérêts :

Banque de Montréal

Taux variable fermé pour 5 ans :

3.10%

1 an fermé : 3.20%
3 ans fermé : 3.95%
5 ans fermé : 5.44%

Banque Laurentienne

Taux variable fermé pour 5 ans : 3.20%
1 an fermé : 3.50%
3 ans fermé : 3.95%
5 ans fermé : 5.44%

Banque Scotia

Lire la suite de cette entrée »

Les taux d’intérêts en vigueur | avril 2012

Découvrez notre tableau comparatif afin d’étudier les taux d’intérêts hypothécaires dans les différentes institutions. Nous ajustons les taux une fois par mois afin qu’ils reflètent le plus possible la réalité du marché.

Terme :

Taux d’intérêts :

Banque de Montréal

Taux variable fermé pour 5 ans :

3.10%

1 an fermé : 3.20%
3 ans fermé : 3.95%
5 ans fermé : 5.44%

Banque Laurentienne

Taux variable fermé pour 5 ans : 3.20%
1 an fermé : 3.50%
3 ans fermé : 3.95%
5 ans fermé : 5.44%

Banque Scotia

Lire la suite de cette entrée »

Les taux d’intérêts en vigueur | mars 2012

Découvrez notre tableau comparatif afin d’étudier les taux d’intérêts hypothécaires dans les différentes institutions. Nous ajustons les taux une fois par mois afin qu’ils reflètent le plus possible la réalité du marché.

Terme :

Taux d’intérêts :

Banque de Montréal

Taux variable fermé pour 5 ans :

3.10%

1 an fermé : 3.20%
3 ans fermé : 3.95%
5 ans fermé : 5.24%

Banque Laurentienne

Taux variable fermé pour 5 ans : 3.00%
1 an fermé : 3.50%
3 ans fermé : 3.95%
5 ans fermé : 5.24%

Banque Scotia

Lire la suite de cette entrée »

Marché immobilier: Vers un resserrement des règles hypothécaires

Les règles se ressèrent

Tout porte à croire, en ce début de session parlementaire, que le gouvernement prendra de nouvelles mesures beaucoup plus strictes en ce qui concerne le financement hypothécaire. Les journaux de langue anglaise font état de rencontres qui se seraient déroulées en présence des membres du gouvernement et d’économistes privés. Ces derniers, Banque Laurentienne, Desjardins et la Banque nationale, après ces consultations, prédisent des changements importants en matière de financement hypothécaire.

Une mise de fond de 7.5% et une période d’amortissement maximale de 25 ans

Il serait notamment question d’une augmentation de l’apport personnel ainsi que d’une réduction de la période maximale d’amortissement. Le niveau de la mise de fond passerait ainsi de 5% à 7,5%,, tandis que la période maximal d’amortissement se verrait réduite de cinq ans, passant ainsi de 30 ans à 25 ans. Ces mesures n’ont absolument rien de fantaisiste, bien au contraire, elles viseraient à augmenter la crédibilité du système en s’assurant que les emprunteurs seront en mesure d’honorer leur engagement à temps.

Protéger les acheteurs d’une dette qu’ils ne pourraient rembourser

Elles font, par ailleurs, suite aux appréhensions formulées par le Bureau du Surintendant des institutions financières. Ce dernier a récemment émis un jugement particulièrement négatif sur l’incroyable souplesse bancaire en matière d’obtention de crédits. Dans le document publie à cet effet qu’a pu se procurer l’agence Bloomberg, le Bureau du Surintendant mettait, par exemple, l’accent sur les sommes assez élevées accordées, dans le cadre de prêts hypothécaires, aux travailleurs autonomes. Ces largesses, bien qu’avantageuses pour ces derniers, constituent pour le secteur bancaire qui y consent une pratique pour le moins dangereuse. Elle contribue, en effet, à augmenter le nombre de crédits « à problème ». C’est une évidence qui s’impose d’elle même quand on connaît l’inconstance des revenus des travailleurs indépendants.

Un redressement des critères d’admissibilité progressif

Ce n’est pas la première fois que des mesures si draconiennes sont envisagées. Au courant des cinq années précédentes, elles furent annoncées deux fois, en 2008, puis en 2010. Cependant, depuis quelques mois déjà, le Bureau du Surintendant s’est lance dans une campagne de remise à l’ordre à des banques. Il estime, en effet, que celles-ci contribuent à l’endettement des ménages canadiens en offrant à la légère des crédits assez fragiles qui, en fin de compte, ont peu ou presque pas de chance d’être remboursés.

Le taux directeur devrait rester stable pendant encore quelques mois

Les pouvoirs publics, souhaitant endiguer ce phénomène destructeur, pensent que la réduction du taux de crédit douteux contribuerait largement à faire baisser le taux d’endettement des ménages. Il faut dire que la marge de manœuvre du gouvernement fédéral est assez étroite. La Banque du Canada est dans l’impossibilité de lui apporter son soutien, car pour relancer l’économie, celle-ci a déjà fait savoir qu’elle maintiendrait, pendant encore quelques mois encore, le taux directeur à son creux actuel.

Vous désirez en savoir davantage ?

Remplissez notre formulaire sécurisé situé à la droite de votre écran et parlez avec un courtier hypothécaire reconnu.

Les taux d’intérêts en vigueur | février 2012

Découvrez notre tableau comparatif afin d’étudier les taux d’intérêts hypothécaires dans les différentes institutions. Nous ajustons les taux une fois par mois afin qu’ils reflètent le plus possible la réalité du marché.

Terme :

Taux d’intérêts :

Banque de Montréal

Taux variable fermé pour 5 ans :

3.20%

1 an fermé : 3.50%
3 ans fermé : 3.95%
5 ans fermé : 5.14%

Banque Laurentienne

Taux variable fermé pour 5 ans : 3.00%
1 an fermé : 3.50%
3 ans fermé : 3.95%
5 ans fermé : 5.14%

Banque Scotia

Lire la suite de cette entrée »

Taux d’intérêts hypothécaires : avez–vous une stratégie ?

En choisissant une stratégie hypothécaire optimale par rapport au taux d’intérêt, il est possible d’épargner des sommes importantes d’argent et cela, quel que soit le montant de base de l’hypothèque.

Pourquoi choisir une stratégie hypothécaire ?

Le choix d’une stratégie hypothécaire idéale nécessite de faire appel à un spécialiste afin de trouver la stratégie sur mesure, adaptée au client. La définition d’une bonne stratégie hypothécaire permet de se mettre à l’abri des fluctuations du taux d’intérêt hypothécaire sur le marché canadien, de s’adapter au contexte économique actuel et à venir, de répondre aux objectifs ainsi qu’à la situation personnelle du client. Avec l’aide d’un professionnel, il sera ainsi possible de définir la stratégie hypothécaire la mieux personnalisée à la situation du client et au marché actuel.

Comment définir une stratégie hypothécaire ?

Un professionnel permettra de définir la stratégie hypothécaire la mieux adaptée à la situation et aux objectifs de chaque client. Un travail de collaboration sera effectué entre le professionnel en stratégie hypothécaire et le client pour choisir la meilleure stratégie à suivre. Ce choix pourra être judicieusement mené à base des forces et des faiblesses des produits hypothécaires en cours, de la position du taux d’intérêt hypothécaire du client par rapport au cycle des taux d’intérêts, des probabilités de hausse ou de baisse des taux d’intérêts hypothécaires à moyen terme (de dix à quinze ans).

Comprendre le cycle des taux d’intérêts pour le choix d’une stratégie hypothécaire

Les taux d’intérêts hypothécaires fluctuent, généralement, en fonction de l’inflation (indice des prix à la consommation) et de la santé économique du Canada. Après avoir connu trois décennies de hausse, puis, deux décennies de baisse, les taux d’intérêts sont depuis le début des années 2000 dans une période de stabilité, avoisinant les 5%. Il est important de choisir une stratégie hypothécaire qui soit adaptée à l’évolution des taux d’intérêt, car selon qu’ils soient en baisse, en hausse ou stables, ces taux d’intérêts nécessitent de choisir une stratégie particulière.

Les différentes stratégies hypothécaires

Il existe sur le marché canadien, différentes stratégies hypothécaires pouvant être utilisées seules ou combinées. Le choix de l’une ou l’autre stratégie, doit se faire avec l’aide d’un professionnel certifié dans le prêt hypothécaire. Parmi les différentes stratégies hypothécaires qui peuvent être adaptées à la situation d’un client, le professionnel peut proposer la stratégie 5 par 5 (renouvellement 5 fois de l’hypothèque avec un délai fixe de 5 ans), la stratégie du long terme (taux fixe sur 15 ans, 18 ans, 25 ans), la stratégie du taux variable, la stratégie de manœuvre de Smith et le cash-flow dam (déduction des intérêts payés sur une maison privée de ses impôts personnels), la stratégie sans mise de fonds ou la stratégie du crédit moins que parfait.

0$ mise de fonds? Il existe des solutions hypothécaires pour vous!

Devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement est une étape clef de la vie. Généralement, il faut compter plusieurs années pour y parvenir afin de réunir la mise de fonds de 25 % au moins nécessaire à l’acquisition. Mais aujourd’hui, cela est révolu. En effet, il y a différents moyens d’obtenir un crédit immobilier sans avoir la nécessité de proposer une mise de fonds initiale.

Le principal avantage de ce type de crédit est qu’il évite au futur propriétaire de devoir attendre pour acheter sa maison. Effectivement, il est difficile de payer un loyer tout en économisant pour lever des fonds. Ainsi, si vous souhaitez acheter une maison sans mise de fonds, voici comment vous pouvez obtenir le 5% nécessaire à cet effet:

Par le billet d’une marge de crédit ou d’un prêt personnel

Contactez votre institution bancaire ou votre courtier hypothécaire pour en apprendre davantage.

Un don qui provient de la parenté immédiate

Vérifiez avec votre courtier hypothécaire comment votre parenté immédiate peut vous faire don vous aidant à constituer la mise de fonds de 5%.

Choisissez une hypothèque avec remise de 5%

Vous pouvez également choisir un produit hypothécaire qui propose une remise de 5%. La remise servira alors de mise de fonds pour votre achat

Le R.A.P.

Découvrez notre article « Le RAP est-il un produit financier avantageux ? » pour en apprendre davantage à ce sujet.

Les taux d’intérêts en vigueur | janvier 2012

Découvrez notre tableau comparatif afin d’étudier les taux d’intérêts hypothécaires dans les différentes institutions. Nous ajustons les taux une fois par mois afin qu’ils reflètent le plus possible la réalité du marché.

Terme :

Taux d’intérêts :

Banque de Montréal

Taux variable fermé pour 5 ans :

3.10%

1 an fermé : 3.50%
3 ans fermé : 4.05%
5 ans fermé : 5.29%

Banque Laurentienne

Taux variable fermé pour 5 ans : 3.00%
1 an fermé : 3.50%
3 ans fermé : 4.05%
5 ans fermé : 5.29%

Banque Scotia

Lire la suite de cette entrée »